festival des abbayes en lorraine
Entreprise et culture en lorraine ECL festival des abbayes en lorraine partenaires festival des abbayes en lorraine presse
festival des abbayes en lorraine abbayes Centre Lorrain d'interpetation de recherche et d'edition musicale CLIREM
festival des abbayes en lorraine
festival des abbayes en lorraine 2015 festival des abbayes en lorraine programme festival des abbayes en lorraine conférences
festival des abbayes en lorraine actions scolaires festival des abbayes en lorraine resrvation billetterie
festival des abbayes en lorraine
NATURE ENCHANTERESSE
LA SYMPHONIE DES OISEAUX Festival des Abbayes

LA SYMPHONIE 
DES OISEAUX


dim. 30 juillet

15H30

les artistes

programme

la journée complète

concert du soir


Lidija Bizjak GENEVIEVE LAURENCEAU Festival des Abbayes

LIDIJA BIZJAK piano GENEVIEVE LAURENCEAU violon



Lauréate du Concours International de piano de Dublin en 2000, Lidija Bizjak fait partie des rares et jeunes artistes a avoir participé à la tournée « Rising stars ». Cette sélection l’amène à se produire en compagnie du hautboïste Alexeï Ogrintchouk dans les plus prestigieuses salles internationales telles que Carnegie Hall, Wigmore Hall, Musikverein, Concertgebouw, Cité de la musique, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, à Athènes, Köln et Birmingham.

Lidija Bizjak se produit tant en soliste, qu’en musique de chambre et avec orchestre (l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre de Picardie, Sinfonia Varsovia, Britten sinfonia, RTE-Irlande, Philharmonie de Belgrade…), en France, à travers l’Europe et en Amérique du Nord.

Plus qu’une pianiste, une jeune artiste qui aime partager la scène avec Anne Queffélec, Claire Désert, Emmanuel Strosser, David Grimal, quatuors Ysaÿe, Terpsycordes ou les quintettes Moraguès, Aquilon, et participe aux festivals comme Proms à Londres, la Roque d’Anthéron, Folle journée à Nantes et à Tokyo, Lockenhaus, Colmar, Périgord Noir, « Juventus » à Cambrai, Martinù à Prague, Domaine Forget au Canada, Open Chamber Music à Prussia Cove, Charlottesville (USA)…


« Le piano de Lidija Bizjak sonne avec une plénitude royale, sans dureté, avec une longueur de sonorité qui dit assez combien cette jeune artiste est attentive à ne pas aller contre son instrument, et plus encore combien elle en est amoureuse au moins autant que de la musique qu'elle joue… »

Alain Lompech, Diapason



C’est à Strasbourg, sa ville natale, que Geneviève Laurenceau commence le violon à 3 ans : cet instrument,

au chant proche de la tessiture humaine, prendra dès lors la forme et la voix de ses rêves, et ne la quittera plus. Ses maîtres Wolfgang Marschner, Zakhar Bron, puis Jean-Jacques Kantorow, façonneront une artiste aux multiples facettes, à la croisée de trois grandes écoles européennes du violon.

Après plusieurs succès internationaux, Geneviève est invitée à se produire en soliste de grands orchestres français et internationaux, sous la direction de chefs tels que Michel Plasson, Walter Weller, Tugan Sokhiev, Thomas Sondergard, Antony Hermus ou Christian Arming...

Aimant la scène, le partage, croyant profondément aux valeurs essentielles de l’art, de la culture et de la musique, Geneviève est passionnée par les rencontres, comme son duo avec le philosophe Raphaël Enthoven, ou ses collaborations avec le comédien Didier Sandre.

Depuis septembre 2007, Geneviève Laurenceau est premier violon supersoliste de l’Orchestre National

du Capitole de Toulouse. En 2009, elle fonde le Festival de Musique d’Obernai, dont elle est la directrice

artistique. Et depuis septembre 2014, elle est en charge de la classe de violon au Centre d’enseignement

supérieur de musique et de danse de Toulouse (ISDAT).

Enfin, en 2015, Geneviève Laurenceau obtient un Diapason d’Or pour son dernier disque dédié au

compositeur Albéric Magnard, sorti sous le label CPO.



en savoir + en savoir +

PROGRAMME

Mozart : Sonate pour violon et piano en sol majeur K. 301

Schumann : L’oiseau prophète, extrait des Scènes de la forêt opus 82

Dvorak : Silence des bois

Granados : La Jeune fille et le rossignol, extrait des Goyescas

Grieg : Petit oiseau, extrait des Pièces lyriques

Schumann/Auer : L'oiseau prophète, arrangement pour violon et piano

Casals : Le Chant des oiseaux

Rimski-Korsakov : Le Vol du bourdon

Perlman : A birdly sings

Rossini : Ouverture de La Pie voleuse


LES CHANTEURS D'OISEAUX Festival des Abbayes

LES CHANTEURS D'OISEAUX


Jean BOUCAULT et Johnny RASSE
Enfants, en rentrant de l’école, ils écoutaient les oiseaux le long des chemins picards.

Ils les imitaient et les oiseaux leur répondaient.


Jean BOUCAULT et Johnny RASSE sont reconnus comme les plus grands interprètes de chants d’oiseaux

sans appeaux.

Leur technique d’imitation fait écho à des techniques primitives de chant et utilise souffle voix, diphonie, voix aspirée, chant trillé, sifflement haute fréquence, sifflement en bourdon et chant percussif. Ils offrent un répertoire de milliers de sonorités d’oiseaux des cinq continents.

En 2006, au Festival des Forêts de Compiègne, Jean et Johnny se retrouvent sur la même scène que le pianiste Jean-François Zygel. Ils participent au Cabaret Classique sur France Musique et au ciné concert Nosferatu. Les deux artistes créent le collectif « Les Chanteurs d’Oiseaux », avec pour objectif d’utiliser le chant d’oiseau en tant que matériau brut et de le mélanger à toute forme dʼart vivant : musique, théâtre, danse et arts circassiens.

Improvisateurs, ils dialoguent à tous vents avec Pierre Hamon, flûtiste, et Joël Grare, batteur-percussionniste pour la création de «Birdyphonia» à Marrakech, au printemps 2012. En 2013, Ils sont les interprètes de l’œuvre de Denis Savary Etourneaux au Cyclop de Jean Tinguely. En 2014, un film documentaire de 52’ produit par France Télévisions et Egodoc «Chanteurs d’Oiseaux» de Maurice Dubroca retrace leur parcours. En 2016, les chanteurs sont les invités de La Folle Journée de Nantes et ils font la couverture du magazine Télérama.



en savoir +

Soutenu par


La symphonie des Oiseaux / Victoires de la Musique 2017