festival des abbayes en lorraine
Entreprise et culture en lorraine ECL festival des abbayes en lorraine partenaires festival des abbayes en lorraine presse
festival des abbayes en lorraine abbayes Centre Lorrain d'interpetation de recherche et d'edition musicale CLIREM
festival des abbayes en lorraine
festival des abbayes en lorraine 2015 festival des abbayes en lorraine programme festival des abbayes en lorraine conférences
festival des abbayes en lorraine actions scolaires festival des abbayes en lorraine resrvation billetterie
festival des abbayes en lorraine
VOYAGE AU BORD DU MONDE
Traverse1 cris de paris festival des abbayes

LES CRIS DE PARIS

concert a capella

TRAVERSES 1

jeudi 13 juillet

21h00

abbatiale - Moyenmoutier

réservez

info+ concert et programme

conférences (2)


vincent Manac'h festival des abbayes

EVINCENT MANAC'H compositeur


Compositeur et pédagogue, Vincent Manac'h se consacre simultanément à une activité d'interprète au sein du chœur de chambre Les Cris de Paris.

Principalement interpellé par la voix et ses innombrables déclinaisons sonores, il compose des œuvres pour chœur a cappella (Orpheus, La Vita Nova) ainsi que pour voix et ensembles instrumentaux (Noctifer pour deux chœurs et ensemble, Babel pour 12 voix, chœur et ensemble).

Il se tourne en 2007 vers le théâtre musical avec une musique de scène pour l'Electre de Sophocle, puis avec Lalala, opéra en chansons, dirigé par Geoffroy Jourdain et mis en scène par Benjamin Lazar, qu'il retrouve en 2012 pour Ma Mère Musicienne, composé pour la soprano Claire Lefilliâtre.

Il noue également diverses collaborations déterminantes, entre autres avec Laurence Equilbey, Geoffroy Jourdain et le jeune Chœur de Paris (Cammin, Die Brücken), Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion (Wolkengesang), le chorégraphe Sylvain Groud, l'ensemble Zellig (Sinfonien) et les pianistes Brigitte Engerer (Camera Obscura), Aurélien Richard et Vanessa Wagner.

Soucieux d'enrichir ces expériences à travers le prisme de la transmission, il enseigne tout d'abord en collège et au CRR de Paris, puis à l'Université Populaire de Bondy ainsi qu'au département de musicologie de l'Université Paris 8.


Sources : https://www.francemusique.fr


AU PROGRAMME
voir


Les cris de Paris festival des abbayes

ENSEMBLE LES CRIS DE PARIS


Créés et imaginés par Geoffroy Jourdain, Les Cris de Paris interprètent principalement le répertoire vocal et instrumental du début du XVIe siècle à nos jours.

Leur démarche artistique est le reflet de la richesse et de la variété des parcours des artistes qui participent à leurs productions ; ils peuvent être trois comme quatre-vingt, avec parmi eux des compositeurs, des arrangeurs, des comédiens, des metteurs en scène, des instrumentistes, des danseurs, des directeurs d’ensembles, des chefs de chœur, des plasticiens, des créateurs sonores, des pédagogues…

Curieux et passionnés, ils s’investissent avec la même audace dans la redécouverte d’œuvres méconnues que dans l’exploration des potentialités de la voix au sein de la création contemporaine.

Leurs projets musicaux prennent place dans le cadre de concerts, de performances, mais également au sein de productions scéniques mêlant plusieurs formes artistiques (théâtre, danse, lecture..).

La plupart des créations qui jalonnent les saisons culturelles des Cris de Paris mêlent la musique contemporaine à la musique ancienne, les musiques actuelles à la musique baroque et romantique…


web +


Ensemble soutenu par

Geoffroy Jourdain festival des abbayes

GEOFFROY JOURDAIN Direction


Parallèlement à des études de musicologie en Sorbonne et à des recherches dans les fonds musicaux italiens de plusieurs bibliothèques européennes, Geoffroy Jourdain s’implique très tôt dans la direction d’ensembles vocaux et fonde, alors qu'il est encore étudiant, les Cris de Paris, rapidement reconnu pour l'audace de son projet artistique, et pour son investissement en faveur de la création contemporaine.

Il s'intéresse à la mise en œuvre de dispositifs de création de spectacles musicaux novateurs, en compagnie de metteurs en scène, de comédiens, de chorégraphes et de plasticiens.

Aux côtés de Benjamin Lazar, il crée de nombreuses formes lyriques et de théâtre musical.

Il est invité par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris à diriger des ouvrages lyriques (Orphée et Eurydice puis Iphigénie en Tauride de Gluck, Orfeo de Monteverdi), mais également par des ensembles, comme Capella Amsterdam ou le chœur de l’Orchestre Symphonique de Sao Paulo ; François-Xavier Roth lui confie son orchestre Les Siècles (Israël in Egypt de Haendel)…

Il a suscité et créé des œuvres de Beat Furrer, Mauro Lanza, Marco Stroppa, Francesco Filidei, Oscar Strasnoy (dont l’opéra Cachafaz), Ivan Fedele, mais se passionne également pour le répertoire des 17ème et 18ème siècles et pour l’ethnomusicologie.

Sa curiosité pour des répertoires variés et l’originalité de la démarche avec laquelle il les aborde l’ont amené à se produire aussi bien à l’Opéra Comique qu’à l’IRCAM ou à la Cité de la Musique, au festival Présences de Radio-France comme à la Biennale de Venise, à être accueilli en résidence à l’abbaye de Royaumont, aussi bien qu’à l’opéra de Reims, à être un artiste privilégié du festival de Beaune ou de celui de la Chaise-Dieu....

sources : http://www.flaneriesreims.com


lire la suite



interview : Geoffroy Jourdain





AU PROGRAMME

Clément Janequin (1485-1558) /
Les Cris de Paris
Jean Sibelius (1865-1957) /
Rakastava
Karol Szymanovski (1882-1937) /
chants kurpiens
Leoš Janáček (1854-1928) /
Kačena divoká
Béla Bartók (1881-1945) /
Székely dalok
Benjamin Britten (1913-1976) /
Corpus Christi Carol
Heitor Villa-Lobos (1887-1959) /
Bachianas brasilieiras
Giacinto Scelsi (1905-1988) / Canti popolari
Jean-Louis Florentz (1947-2004) / Asmarâ
Vincent Manac’h (1974-) /
œuvre nouvelle d’après les Folk songs de Berio


Les compositeurs occidentaux s’abreuvent depuis longtemps aux sources des musiques de tradition orale, par le biais de la danse notamment, mais également à travers l’utilisation fréquente de mélodies populaires, même dans les polyphonies les plus savantes. C’est toutefois depuis le XIXème siècle que la musique « classique » a profondément été infléchie par l’inspiration folklorique.

Qu’elle résulte d’une démarche ethnomusicologique (comme ce fut le cas dans les montagnes roumaines et hongroises avec Bartók, au Brésil avec Villa-Lobos, ou en Ethiopie avec Florentz), d’un processus identitaire – comme dans toute la Mitteleuropa du début du XXème siècle -, ou encore d’une fusion plus quotidienne entre tradition et modernité – comme dans les pays baltes et en Scandinavie -, la musique vocale a toujours été le lieu privilégié de cette rencontre.

C’est à un voyage de la corne de l’Afrique au grand Nord qu’invitent les Cris de Paris, en passant par l’Europe de l’Est et la Russie, mais aussi par des destinations bien plus inattendues, comme la République Centre-Africaine ou les Iles Salomon.

Ils sont accompagnés dans leur expédition par le compositeur Vincent Manac’h, complice de longue date, qui intervient comme un commissaire d’exposition : il élabore à partir de ce programme un itinéraire entre les œuvres, les dispose dans un faisceau de trajectoires multiples en les reliant avec des miniatures inspirées d’expressions vocales du monde entier.

LES CONFERENCES

Denis saillard festival des Abbayes


Denis SAILLARD*,
chercheur associé au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l’Université de Versailles Saint-Quentin ( UPSAY Paris Saclay).

LE FABULEUX VOYAGE DES PLANTES DES NOUVEAUX MONDES

La curiosité pour les nourritures venues d’ailleurs

Au cours des siècles, les voyageurs et explorateurs européens se sont montrés curieux et souvent friands de toutes les plantes alimentaires découvertes en Orient, en Afrique ou dans les Amériques : café, épices, chocolat, piments, maïs, vanille, fraises, pommes de terre, ananas, bananes, arachide, tournesol, etc. L’histoire du « voyage » de ces produits exotiques, de leur acclimatation en Europe recèle un caractère merveilleux. De la fascination pour la nouveauté au rejet de plantes perçues parfois comme dangereuses pour la santé, en passant par les adaptations et substitutions de leur usage et consommation, la découverte des saveurs autres constitue en réalité un pan important de l’appropriation du monde : faire sien l’étrange et l’inhabituel dans son propre jardin, étonner et charmer les visiteurs découvrant au détour d’une allée ananas ou paprikas.



Thierry DECHEZLEPRETRE
[ archéologue – conservateur en chef du patrimoine]

LE JARDIN ANTIQUE