festival des abbayes en lorraine
Entreprise et culture en lorraine ECL festival des abbayes en lorraine partenaires festival des abbayes en lorraine presse
festival des abbayes en lorraine abbayes Centre Lorrain d'interpetation de recherche et d'edition musicale CLIREM
festival des abbayes en lorraine
festival des abbayes en lorraine 2015 festival des abbayes en lorraine programme festival des abbayes en lorraine conférences
festival des abbayes en lorraine actions scolaires festival des abbayes en lorraine resrvation billetterie
festival des abbayes en lorraine
L'ETRANGE UNIVERS DE LA NUIT
Les Correspondances festival des abbayes de lorraine

ENSEMBLE
CORRESPONDANCES

TOUTES LES NUITS

sam. 01 juillet

21h00

abbaye Etival

réservez

info + concert
& conférence


AU PROGRAMME

Contrepoint du fastueux Ballet royal de la Nuit de 1653 récemment reconstitué par l’ensemble Correspondances où Louis XIV fit sa première apparition en Roi Soleil, ce programme mêle violes, flûtes et luths aux chanteurs pour récréer, dans une atmosphère plus intimiste et mystérieuse, tout l’univers de la Nuit ...


PROGRAMME (en cours)

Antoine Boësset
Dialogue d’Orphée & des Hamadryades
Quelle colère des Cieux
Jean De Cambefort
Récit de la Nuit
Antoine Boësset
Qui vit jamais un coeur
Quelle Merveilleuse aventure
Henry Du Mont
Sub umbra noctis
Louis Constantin
Pièces du Concert pour Louis XIII
Etienne Moulinié
Flores apparuerunt


ensemble Correspondances festival des abbayes de lorraine

LES CORRESPONDANCES


L’ensemble Correspondances réunit chanteurs et instrumentistes sous la direction du claveciniste et organiste Sébastien Daucé. Dès sa création, l’ensemble se spécialise dans l’interprétation du répertoire français sacré du XVIIe siècle. Il s’impose très vite comme un des jeunes ensemble les plus en vue et il est salué par la critique pour l’immense qualité de sa production.

Il se produit au niveau national comme international.

L’ensemble était l’invité du Festival des Abbayes en 2013, et c’est avec un immense plaisir que nous les accueillons à nouveau autour d’un programme interprété en public pour une des toutes premières fois.


Ensemble soutenu par



Sebastien Dauce festival des abbayes de lorraine

SEBASTIEN DAUCE Direction


C’est en 2008 qu’il fonde Correspondances, réunissant auprès de lui chanteurs et instrumentistes épris du répertoire français sacré du Grand Siècle. Avec l’ensemble, qu’il dirige depuis le clavecin ou l’orgue, il parcourt la France et le monde, joue pour la radio et dans de prestigieux festivals (Ambronay, Pontoise, Sablé, Saintes, Utrecht), et effectue des tournées au Japon et en Colombie. Son exploration d’un répertoire peu joué, souvent inédit, aboutit à trois enregistrements avec Correspondances, salués par la critique : Diapason d’or, un ffff de Telerama, et un Choc de l’année de Classica, **** de fonoforum, IRR Outstanding.


Parallèlement à ses activités de musiciens, Sébastien Daucé enseigne depuis la rentrée 2012 au Pôle Supérieur de Paris. À son travail de pédagogue, il joint des activités de recherche : il ainsi est amené à publier aux Editions des Abbesses, en collaboration avec William Christie, trois opéras de Marc-Antoine Charpentier. Sébastien Daucé est également artiste associé de la Fondation Royaumont.


France Musique – Club des critiques
« Comme toujours avec Correspondances, les voix sont à la fois capables de tenir
les airs solistes et de se fondre en un chœur parfaitement homogène, l’orchestre est complètement en accord avec les voix. L’ensemble est merveilleux.
»


Ensemble Correspondance / Concert Royal de la Nuit




PROGRAMME DU CONCERT

Contrepoint du fastueux Ballet royal de la Nuit de 1653 récemment reconstitué par l’ensemble Correspondances où Louis XIV fit sa première apparition en Roi Soleil, ce programme mêle violes, flûtes et luths aux chanteurs pour récréer, dans une atmosphère plus intimiste et mystérieuse, tout l’univers de la Nuit : depuis la tombée du jour, aux monstruosités cauchemardesques du monde nocturne pour aboutir au lever de l’Aurore, métaphore du Printemps et des amours nouvelles.

Parmi les grands maîtres de musique de la cour de France au XVIIe siècle, Antoine Boësset est probablement la personnalité musicale qui aura suscité le plus d’enthousiasme et de passion : ses airs sont imprimés en nombre, adaptés (voix et luth ou en polyphonie), et apparaissent pour certains dans les grands ballets royaux depuis la fin des années 1610 jusque bien après sa mort en 1643. On y trouve un dialogue orphique teinté d’une nuit éternelle dans les profondeurs de l’autre monde, ou les ombres errantes des songes renversant l’ordre naturel des choses et semant l’effroi de jour dans les esprits. On trouve également de nombreuses parodies spirituelles de ses airs : face au succès public de ses belles mélodies, le clergé, soucieux de ramener les fidèles vers des passions moins profanes, en adapte la prosodie pour y apposer de nouvelles paroles.

CONFERENCE


Pierre Van Tieghem :
historien de l’art et plasticien


Du conclusus au deliciarum, ou comment l’iconographie du jardin clos de la Vierge permet l’émergence du jardin d’amour

L’art courtois s’empare de la symbolique de l’hortus conclusus pour traduire la conquête amoureuse sous la forme de l’hortus deliciarum. Comment peut-on glisser du divin au trivial, même poétisé ? Pour tenter de légitimer ce passage, sans doute faudrait-il convoquer un certain texte biblique – certes des plus apocryphes – à la teneur pour le moins ardente.


Abb. Etival - 01 juillet - 17h30